line decor
  
line decor
(

 
 

POURQUOI DONNER DES PROBIOTIQUES AU CHEVAL?

 

Le cheval est un herbivore qui, naturellement, ne travaille pas et se nourrit  pendant 16 à 18 heures par jour.
Toute modification de cette alimentation et de ce rythme de vie altèrent sa santé et donc son bien être et ses performances.

Pourquoi le cheval  est-il  fragile ?
L’estomac est petit comparé à la taille du cheval  (10 à 15 litres) et secrète en permanence de l’acide chlorhydrique, en présence ou non d’aliments.
L’intestin grêle est très long (20 à 22 mètres) et est suspendu par le mésentère dans la cavité abdominale, il est  capable de se déplacer et de subir des  torsions.
Le caecum est un réservoir de grande capacité,(35 litres) dans lequel  les aliments sont brassés et mélangés, puis envoyés par des contractions régulières  dans le gros côlon.
Le gros côlon est très volumineux, il fait plusieurs courbures dans lesquelles se produisent des ralentissements du transit qui provoquent des « bouchons de paille », à l’origine de coliques et se rétrécit de 50 cm à 10 cm au niveau du colon transverse, autre cause de coliques.

Pathologies directement liées à certaines de ces particularités :
Les ulcères:
C’est le bicarbonate de la salive qui permet au pH de l’estomac de rester entre 6 et 7. Lorsque  le cheval est privé de nourriture, même pendant de courtes périodes, son estomac produit de l’acide. Il  n’y a pas de salivation sans nourriture, il n’y a donc ni bicarbonate ni mucus et le pH gastrique peut descendre à 1 ce qui explique facilement les  ulcères.
L’exercice et l’entraînement favorisent également les ulcères gastriques  (jusqu’à 90% des chevaux de course en sont atteints) de même que l’administration d’anti-inflammatoires.
Les coliques:
Lorsqu’un cheval passe d’une alimentation à une autre, la composition de sa flore intestinale doit s’adapter, certaines bactéries  doivent diminuer en nombre au profit d’autres ce qui prend d’une à 2 semaines.
Par exemple, lorsque du foin qui se digère facilement pénètre dans le caecum, les populations microbiennes se multiplient ce qui augmente la fermentation. L’alimentation moins digeste, absorbée précédemment, forme une occlusion  à la sortie du caecum, entraînant une accumulation de gaz et des douleurs associées aux coliques.

>> Liensutiles <<

www.terwagne.be

(Matériel d'élevage et d'étable)

liens utiles

Equiplus : http://www.equiplus.be

 

 

 

 

 




 


 
 

Importance de la microflore intestinale.

La flore du tractus digestif constitue un facteur essentiel de bonne ou de mauvaise santé, elle influence donc le rendement de l’élevage et les performances de l’animal.
Chez un animal en bonne santé, la flore intestinale, très complexe règle et favorise  les processus physiologiques de la digestion et de l'assimilation et intervient dans la synthèse des vitamines essentielles et des protéines.
Ce n’est donc pas la nourriture ingérée qui nourrit le cheval mais  les nutriments qui sont absorbés  par l’intestin et les vitamines et les protéines qui y sont synthétisées  grâces aux bactéries.
La flore intestinale est aussi la « barrière » entre l’extérieur et l’intérieur de l’organisme, si elle est endommagée, la santé du cheval est  en péril.
C’est aussi cette flore intestinale qui est responsable de 85% de l’immunité.

<<PAGE PRECEDENTE (1/3) <<

>>PAGE SUIVANTE(3/3)>>