line decor
  
line decor

  Choose your langage :

 


 
 

LES PROBIOTIQUES

Définition et intérêt

Introduction
Quotidiennement,on entend parler des « probiotiques » et de leurs effets positifs sur la santé.
Mais le « comment cela fonctionne-t-il ? »  et le « pourquoi est-ce efficace ? » sont des questions qui restent trop souvent sans réponse.
Cette introduction a pour but d’expliquer scientifiquement et simplement certaines notions importantes.

L’intestin
1. La digestion.

Elle commence dans la bouche et dans l’estomac et se poursuit dans l’intestin.
C’est là que sont absorbés les produits de la digestion et la majeure partie des vitamines.
Pour que ces processus se déroulent de manière optimale, il faut que l’intestin soit « en bonne santé » car ce n’est pas ce qui est digéré qui nourrit mais bien ce qui est absorbé.
Chez l’humain, l’intestin représente environ 400 m2 de surface d’absorption grâce à la muqueuse intestinale qui le tapisse et qui est faite de 10 millions de villosités ( composée chacune 10.000 cellules) dans lesquelles se situe la flore intestinale (1014 bactéries par gramme de contenu intestinal).
2. L’ "effet barrière".
Il est important de bien comprendre l’importance des 3 flores intestinales :
La flore résidente, acquise par la naissance dès les premiers contacts avec le monde extérieur (puisqu’à la naissance, l’intestin est stérile) et fixée dans les cellules à mucus des villosités intestinales et qui restera présente tout au long de la vie.
Elle peut être endommagée par la maladie, la prise de médicaments ( antibiotiques, corticoïdes, chimiothérapie,…), le stress et le vieillissement mais peut être stimulée par les 2 autres flores.
La flore intermédiaire, toujours en renouvellement puisqu’elle s’acquiert par la culture, le mode de vie, l’alimentation et qui est plus ou moins fixée sur les villosités intestinales, à proximité des cellules à mucus.
C’est elle qui empêche la flore de passage (voir ci-dessous) de rester dans l’intestin et qui assure la protection contre les infections par des germes exogènes. Cette « protection », cet « effet barrière » qui varie avec notre mode d’alimentation, empêche les germes pathogènes de proliférer, de devenir dominants et d’ainsi provoquer des maladies.
La flore de passage, acquise chaque jour par l’alimentation et l’environnement donc très variable, constituée de bonnes et de mauvaises bactéries,  de virus, etc , qui ne fait que transiter mais qui peut modifier les 2 autres flores.
3. L’immunité.
L’intestin abrite le plus grand tissus lymphoïde de l’organisme puisqu’il contient à lui seul plus de 85% des cellules immunitaires, c’est le système immunitaire intestinal.

En conclusion, on peut dire que, d’une part,  l’intestin absorbe les substances nutritives dont nous avons besoin et d’autre part, qu’il nous protège des agents nocifs venus de l’extérieur (virus, bactéries..) par l’effet barrière de la flore intermédiaire et enfin qu’il est responsable de 85% de notre immunité via le tissus lymphoïde qu’il contient.
L’équilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries est donc essentiel pour vivre en bonne santé et ainsi la santé de l’être humain et de l’animal est dépendante de la santé de sa microflore intestinale.

Les probiotiques
Comment cela fonctionne : Les probiotiques sont de bonnes bactéries qui ingérées, par l’homme ou l’animal, arrivent dans l’intestin, font partie de la flore de passage et  influencent positivement la flore résidente et la flore intermédiaire, assurant ainsi l’ « effet barrière » contre les pathogènes et permettant à la flore résidente de se reconstituer ou de se maintenir.
C’est efficace puisque l’ingestion de probiotiques permet à l’intestin d’être tout à fait fonctionnel et donc à l’homme et à l’animal d’être en bonne santé.

D’autre part, il a été démontré que la consommation de certains probiotiques dès la naissance et même pendant la grossesse pouvait influencer positivement l’installation d’une bonne flore résidente, acquise pour la vie.

Il est important de souligner que, pour être efficaces, ces bonnes bactéries doivent être viables ( pour mériter le nom de « probiotiques »), résister à l’acidité gastrique ( pour arriver vivantes dans l’intestin), être  ingérées régulièrement et en quantité suffisante.

Il y a de très nombreux essais, études, publications où l’on peut lire les nombreux effets positifs des probiotiques :

Probiotikos vous apporte :
- des souches sélectionnées pour leur résistance à l’acidité gastrique et dont l’efficacité a été démontrée
des gélules contenant des bactéries en quantité suffisante, lyophilisées et donc viables;
- des bactéries 100% naturelles, autochtones de l’intestin , sans risque d’allergies.

 

 
 

 

Microflore autochtone
Le Tractus Gastro Intestinal (TGI) est loin d’être un environnement stérile. En fait, il héberge une communauté diverse et variée de microorganismes qui peut représenter jusqu’à plus de 400 espèces cultivables. La densité et la diversité des microorganismes autochtones augmentent progressivement depuis l’estomac (10 2-3  unités formant des colonies pour chaque gramme du contenu de la lumière gastrique) jusqu’au colon (10 11-12).